Se préparer au monde de demain

Si tu ne crées pas ton avenir, quelqu'un le fera pour toi

Les Principes de Conception (3/3)

Ceci est la suite de cet article de la série sur l’introduction à la permaculture. La première partie se trouve ici.

Principe n°9 : Utiliser des solutions à de petites échelles et avec patience

L’échelle permaculturelle c’est :

  • Le regroupement des plantes sur de petites surfaces pour utiliser au mieux le sol, l’eau et le rayonnement solaire.
  • Les bâtiments polyvalents et les aménagements intégrés de terres qui permettent de regrouper davantage de fonctions sur moins d’espace.
  • La production de denrées périssables dans les jardins voisins des habitations
  • Les schémas d’habitation prévoyant une faible ou une moyenne densité de population dans des villages ou des hameaux.
  • Les systèmes économiques locaux
  • Les déplacements à vélo

En foresterie, une petite plantation régulièrement éclaircie et élaguée peut dégager davantage de revenu qu’une grande plantation sans entretien.

En ville, la vitesse apparente et le confort de la voiture entravent la mobilité et détruisent le bien-être, alors que le vélo, beaucoup plus petit, plus lent et plus sobre, permet une plus grande liberté de mouvement sans pollution ni bruit. De plus, il peut être efficacement produit et assemblé localement que la voiture.

Dans votre jardin, commencez au bas de votre porte. Maîtrisez les fondamentaux, et étendez-vous petit à petit.

Principe n°10 : Utiliser et valoriser la diversité

C’est la grande diversité de formes, de fonctions et d’interactions au sein de la Nature et de l’Humanité qui donne naissance à la complexité des systèmes issus de l’évolution.

Il est reconnu que la monoculture est une cause majeure de vulnérabilité vis-à-vis des ravageurs et des maladies qui entraîne donc un recours aux produits chimiques toxiques et à l’énergie pour les combattre.

La polyculture est l’une des applications les plus importantes de la diversité pour être moins sensible aux ravageurs, aux aléas climatiques et aux fluctuations du marché. Cela favorise aussi l’autonomie.

La diversité des différents systèmes agraires reflète la nature unique du site, de la situation et du contexte culturel.

La préservation d’au moins une partie de la grande diversité des langues et des cultures de la planète est sans doute aussi importante que la conservation de la biodiversité.

A long terme, la descente énergétique ralentira la machine économique destructrice de biodiversité et stimulera une nouvelle diversité locale et dans les écorégions.

La permaculture se consacre tout aussi activement à la création d’une nouvelle biodiversité régionale à partir du creuset naturel et culturel dont nous avons hérité.

Principe n°11 : Utiliser les interfaces et valoriser les éléments en bordure

Dans chaque écosystème terrestre, la partie vivante du sol constitue à la fois une bordure et une interface entre les couches minérales inertes et l’atmosphère. Pour toute vie terrestre, humanité incluse, il s’agit de la plus importante de toutes les interfaces. Un sol profond, bien drainé et aéré est comme une éponge, une formidable interface qui alimente une vie végétale féconde et vigoureuse et qui en plus recycle nos déchets.

Les sagesses et arts martiaux orientaux considèrent la vision périphérique comme un sens essentiel qui nous relie au monde d’une toute autre façon que la vision focalisée.
C’est en bordure des systèmes/milieux que se déroulent les événements les plus intéressants. Une conception qui considère la bordure comme une chance plutôt que comme un problème aura plus de chance de réussir et de s’adapter.

En fait, le croisement entre deux milieux crée un troisième milieu qui associe les deux, parfois de façon remarquable. J’aime utiliser un exemple que j’ai pu observer avec attention, celui des lagons. Ils constituent le croisement entre l’océan et les îles et c’est là qu’on retrouve une multitude d’espèces de poissons, de coraux qui prospèrent dans un décor de conte de fée.

Pour finir il est important de préserver les bordures mais pour aller plus loin, l’extension des interfaces peut augmenter la productivité et la stabilité du système.

Principe n°12 : Utiliser le changement et y réagir de manière créative

Ce principe à deux facettes :

  • Concevoir en utilisant le changement de façon volontaire et coopérative
  • Réagir ou s’adapter de manière créative aux changements à grande échelle qu’on ne peut ni contrôler ni influencer

L’utilisation d’arbres à croissance rapide fixateurs d’azote pour amender le sol et pour assurer le couvert et l’ombre pour les arbres fourragers à croissance lente, plus utiles, représente un processus de succession écologique entre la phase pionnière et la phase mature (j’aborderais ce sujet plus en détail dans un futur article). Le prélèvement d’une partie ou de tous les fixateurs d’azote comme fourrage ou combustible est un signe de réussite.

L’adoption réussie d’une innovation au sein des communautés peut être long (une à trois générations) mais on peut l’accélérer grâce à l’influence de l’éducation scolaire sur l’environnement domestique. Par exemple, si les enfants ramènent un arbre de la pépinière de l’école, cela peut encourager la famille à le planter et en prendre soin. Ainsi, ils bénéficient pour longtemps d’arbres précieux. Et ceci n’est qu’un exemple, il faut être créatif.

La permaculture concerne la durabilité des systèmes vivants naturels et de la culture humaine, mais cette durabilité dépend en grande partie de la flexibilité et du changement.
La nature des changements dépend de l’échelle d’observation à laquelle on se place, ce qui explique l’apparente illusion de stabilité, de permanence et de durabilité.

Un sens contextuel et systémique de l’équilibre dynamique entre la stabilité et le changement contribue à orienter les efforts de conception dans une perspective d’évolution plutôt que de hasard.

Et voilà, vous connaissez maintenant les 12 principes de conception de la Permaculture, vous pouvez commencer à plancher sur votre conception. 😉
N’hésitez pas à me faire un retour sur ces principes, que ce soit au niveau de la forme ou du fond, si un détail vous semble flou, laissez un commentaire!

  • Published On : 1 année ago on 28 juin 2017
  • Author By :
  • Last Updated : octobre 11, 2017 @ 11:36
  • In The Categories Of : Se nourrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

';