Se préparer au monde de demain

Si tu ne crées pas ton avenir, quelqu'un le fera pour toi

Les forêts du monde

 

Les forêts sont les poumons de la planète, ce n’est pas une nouveauté. Elles captent une quantité gigantesque de carbone, vous savez le truc qui soit-disant pollue l’air ? Et pourtant chaque année c’est en moyenne huit millions d’ha (8 000 000 d’Hectares ! ou 80 000 km² ! ou 80 MILLIARDS de mètre carré !) qui disparaissent à cause de l’être humain ! C’est en gros la taille de l’Autriche ou encore de la surface forestière de la Guyane… Encore une fois on marche sur la tête. Et le pire, c’est que la majorité de cette forêt qui part en fumée c’est de la forêt primaire! Une forêt qui était là bien avant nous!

Qu’est-ce qu’une forêt primaire ?

Une forêt primaire est une forêt originelle qui n’a jamais été exploitée, détruite ou fortement influencée par l’Homme. En gros, c’est ce qu’on devrait retrouver quasiment sur toute la planète si l’Homme n’était pas apparu. La plus connue étant la forêt amazonienne (qui se réduit actuellement comme peau de chagrin, voir la carte ci-dessous). La plus grande forêt se trouve en Russie, on l’appelle la Taïga ou forêt boréale. C’est joli comme nom hein ?

                                                     Partie de la Taïga en Russie

 

Le piège à Carbone

Pour comprendre l’importance des forêts, il faut comprendre ce que c’est le bois. Je vais faire simple mais en gros il y a trois composantes dans le bois : la cellulose, l’hémicellulose et la lignine. Ce sont les différents dosages qui font les différents types de bois.

  • La cellulose compose quasiment la moitié de tous les types bois, elle est formée de longues chaînes de molécules de glucose.
  • L’hémicellulose est formée de chaînes plus courtes de différents sucres, en plus du glucose.
  • La lignine, c’est elle qui crée la structure de la plante. Sans ces longues chaînes de molécules les arbres ne pourraient pas s’élever à plusieurs mètres de haut. Et devinez ce qu’elle utilise pour créer ces longues chaînes ? Du Carbone ! En effet, le carbone a la propriété de créer plus de liaisons avec les autres atomes, c’est pourquoi on le retrouve souvent quand on parle de structure.

Donc plus l’arbre est grand, plus il y a de carbone. Logique non ? Le hic c’est que c’est vrai seulement pour un arbre vivant ! Le bois mort lui, se décompose. Il rejette donc des gaz à effet de serre (GES) comme le Méthane. Certains chercheurs s’inquiètent car la dynamique de la forêt amazonienne pourrait s’inverser à cause des bouleversements climatiques et humains. Ce qui rendrait la forêt amazonienne émettrice de GES au lieu de l’empêcher ! On n’est pas encore à ce stade là mais l’inquiétude est réelle.

Les forêts du monde en chiffre

Les forêts primaires représentent encore plus du tiers des forêts du monde, mais chaque année, six millions d’ha disparaissent, soit par déforestation, soit par modification. Si rien n’est fait, on ne retrouvera plus que quelques reliques dans des coins trop reculés pour être exploités. Francis Hallé (oui encore lui !) prévient depuis plus de 20 ans que si on ne fait rien, les forêts primaires courent à sa perte. Il explique dans cet interview, la différence entre une forêt primaire et une forêt secondaire (dans laquelle l’Homme est intervenu autrefois), trop souvent confondues.

 

Il faudrait 700 ans à une forêt tropicale secondaire pour retrouver le caractère d’une forêt primaire. Mais l’évolution est très accélérée dans ce milieu chaud et humide. En Europe il faudrait donc des millénaires pour en retrouver une. Autant dire qu’on peut oublier.

Il faut déjà préserver les forêts existantes, primaires ou pas, car ce sont elles qui font que tu respires.

Les dix pays les plus boisés en 2005 (en millions d’ha):

Féd. de Russie 809.000.000
Brésil 478.000.000
Canada 310.000.000
Etats-unis 303.000.000
Chine 197.000.000
Australie 164.000.000
Rép. Démo. du Congo 134.000.000
Indonésie 88.000.000
Pérou 69.000.000
Inde 68.000.000

Source : Site de l’onf

 

Trois choix s’offrent à nous

Nous avons vu que nous perdions les forêts de ce monde à vitesse grand V. Certains pays s’en rendent comptent et tentent d’inverser la tendance. C’est le cas en Europe et notamment en France depuis quelques décennies. Comme le montre la carte ci-dessus, le gros problème vient surtout de l’Amérique du Sud qui héberge la forêt la plus magnifique du monde, logeant à elle seule la plupart des espèces d’êtres vivants. Le Brésil avait fait des efforts dans les années 2000 pour freiner la déforestation mais encore récemment le gouvernement brésilien vient d’autoriser l’exploitation d’une mine de cuivre, qui va engendrer énormément de dégâts. Et pour ceux qui sont insensibles à ce qui pourrait arriver à un arbre ou une mouche, sachez que les premiers touchés vont être les populations locales. Car oui, il y a encore des tribus ancestrales qui vivent dans la forêt amazonienne. Des êtres humains.

Il nous reste donc trois choix :

  • Protéger les forêts primaires existantes, exploiter de façon convenable et durable le reste des forêts
  • Ne rien faire, piller la planète comme on pillerait les magasins d’ordinateurs pendant l’apocalypse
  • Créer les forêts de demain, qu’elles s’intègrent de façon durable en profitant à la fois : à la planète, à la biodiversité (faune et flore) et à l’humain.

Je compte axer mes actions sur le troisième choix. En effet, grâce à la permaculture notamment, je pense qu’il est possible de faire cohabiter tout le monde dans le respect des uns et des autres. Je vous tiendrais au courant de mes plans. On peut pleurer les forêts primaires, cela doit être magnifique à voir, mais il faut se focaliser sur le présent pour préparer l’avenir.

Il y a encore énormément de choses à dire mais je vais m’arrêter là sinon je n’appuierais jamais sur ce fameux bouton « Publier » !

Si vous aussi vous aimez les forêts et voulez les protéger, partagez cet article !

  • Published On : 4 mois ago on 13 septembre 2017
  • Author By :
  • Last Updated : octobre 11, 2017 @ 11:28
  • In The Categories Of : L'Évolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

';